Je ne parlerais pas de gigantisme Espagnol car se serait mentir aux lecteurs, l’Espagne est un pays aux ressources et moyens modestes ce qui la fait frémir chaque fois que le Maroc optimise ses moyens militaires, et la mise en orbite des deux satellites Marocains et la mise en service de la base navale Marocaine de ksar Seghir met l’Espagne en position extremement vulnérable.

Mais, l’Espagne et ses médias vivent le reve du gigantisme et de l’héroisme face a ce Maroc patient et discret ce qui ouvre la grande porte aux médias espagnols qui rapportent l’évacuation des 5 gendarmes Marocains et le suicide des chèvres de Rahma comme un exploit digne d’une stratégie militaire novatrice et exemplaire, chose tout a fait normal pour les Marocains qui connaissaient bien l’histoire de Don Quichotte et son compagnon sancho panza sur un ane qui ont combattu les moulins a vent.

voici les héros espagnols et l’exploit militaire contre les moulins a vent:

et voici les (heros militaires) comme  en parle l’Espagne lors de l’invasion de l’ilot Layla:

citation:

La reconquista de Perejil como nunca se contó: hablan los ‘héroes’

traduction: la reconquete de l’ilot layla , les héros parlent!

citation:source Espagnole

Son las seis de la mañana del 17 de julio de 2002 en Perejil. El teniente Fernando Jordá, tirador de precisión del Ejército español, salta desde su helicóptero. Es el primer hombre que pone pie sobre el islote. En el horizonte empieza a clarear la luz del sol. El viento es sobrecogedor. Jordá ve cómo sus 27 compañeros saltan a poca distancia de su posición. Uno de ellos cae mal y se parte la rodilla. Pero los efectivos tienen clara su misión: hay que seguir adelante y capturar a los efectivos marroquíes que han capturado el peñón de soberanía española. Todo ello con una máxima: “Cero bajas”, les ha transmitido José María Aznar a través de su ministro de Defensa, Federico Trillo. Deben actuar rápido, con precisión quirúrgica. Quién sabe qué consecuencias puede tener una actuación accidentada.

traduction:

Il est six heures du matin du 17 juillet 2002 à Perejil. Le lieutenant Fernando Jordá, tireur de précision de l’armée espagnole, saute de son hélicoptère. Il est le premier homme à mettre le pied sur l’îlot. A l’horizon, la lumière du soleil commence à s’éclaircir. Le vent est écrasant. Jordá voit comment ses 27 coéquipiers sautent à une courte distance de sa position. L’un d’eux tombe gravement et le genou est cassé. Mais les troupes ont une mission claire: nous devons aller de l’avant et capturer les troupes marocaines qui ont capturé le rocher de la souveraineté espagnole. Tout cela avec une maxime: «Zéro victime», José María Aznar leur a transmis par l’intermédiaire de son ministre de la défense, Federico Trillo. Ils doivent agir rapidement, avec une précision chirurgicale. Qui sait quelles conséquences une action robuste peut avoir.
etc..etc…
Categories: WORLD

2 Responses so far.

  1. elmimouni says:

    Selon une note blanche du ministère français de la Défense, les relations entre Aznar et Mohammed VI avaient très tôt tourné au vinaigre, dès l’accession de ce dernier au Trône, en 1999. Premier homme d’État à rendre visite au jeune souverain, le Premier ministre espagnol « aurait ouvert l’audience en faisant une offrande au Maroc […] sous forme d’un chèque de 50 millions de dollars pour aider le royaume à surmonter cette période difficile ». Présent qu’aurait refusé Mohammed VI, préférant que « l’Espagne assiste le Maroc en respectant ses positions ».

  2. elmimouni says:

    Malgré l’intervention musclé espagnole et ses 3 frégates et un sous marins en plus des F18 en phase d’alerte max et décollage imminent, et enfin 4 helico d(attaques , l’espagne parait sortie tete baisseé dans cette affaire.
    Pourquoi?
    les Marocains avaient retirés leurs soldats d’élites une vingtaine qui avaient occupé l’ilot et mis en place 5 veilleurs mokhazni (gardes sans armes) de meme un patrouilleur marine marocaine mouillait a queqlues centaines de metres de pereji et qui d’après les espagnols ce navire était capable de risposter et causer des dégats ux forces espagnoles, l’avion cesna maquillait en chaine tv et qui fait partie de la guerre electronique a relevé le message envoyé par le navire Marocain a sa base au Nord et les Marocains ne lui ony pas exprimer d’ordres donc il n’a meme pas débaché ses moyens d’attaques, le Roi Mohamed 6 et malgré la situation alarmante dont vit l’etat major espagnole et son gouvernemt le Roi Marocain semblait serein et continuait paisiblement a visiter des chantiers de développement a travers le Maroc …. les espagnols ont finalemnt demandé aux Americains de trouver une situation , ce a quoi les envahisseurs ont déménagé avec leur armée et drapeau laissant l’ilot comme elle l’était avant.
    de mon avis personnel:
    L’Espagne ne changera jamais, elle restera fidèle a son histoire soit celle de pays colonisateur, sanguinaire et qui voit le danger arrivant du nord uniquement, mais, la vérité est que cette fois l’Espagne a échappé vraiment a une catastrophe qui pourrait refaire son histoire et lui ferait perdre surement sa main mise sur les villes et roches marocaines ….mais il y aura d’autres opportunitées


    un type de patrouilleurs et fregates Marocaines qui infestent gibraltar et font frémir l’espagne

Leave a Reply