La Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) de Marrakech a procédé en juillet 2019 à l’interpellation du directeur de l’Agence urbaine de Marrakech, khalid Ouaya, pour des faits de corruption

Interpellé en flagrant délit de corruption avec un montant de 500 000 DH en espèces et un chèque de 8, 8 millions de DH  délivré en son nom par le plaignant, Rachid Hosni, DR Promotion, la société du plaignant Rachid Hosni.promoteur immobilier au profit de la société IFA Conseil, dirigée par l’épouse de Khalid Ouaya Sabrina Bouzidi, également poursuivie dans la meme affaire mais reste en liberté provisoire

en Juillet 2016 ,Khalid Ouaya occupait le même poste à l’Agence urbaine de Rabat-Salé avant d’être muté à Marrakech

Colas Rail qui  a remporté l’appel d’offres pour la construction du tramway de Rabat en 2009 s’est déclaré client de ifaconseil société de l’épouse de khalid ouaya

Diana Holding société dirigée par  Rita Maria Zniber, épouse de Brahim Zniber le milliardaire des vins Marocains es aussi actionnaire d’ifa conseil

telquel cite:

Lors des perquisitions menées dans ses deux villas à Rabat et à Marrakech, la police a pu confisquer 42 montres et bracelets de luxe de toutes marques : Rolex, Chopard, Hublot, Cartier, Bulgari et Boucheron
une centaine de bijoux sertis de pierres précieuses et plus de 74 sacs à main de luxe (Hermès, Valentino, Ferragamo, Prada, Céline, Christian), sans compter 2,5 millions de dirhams en espèces, retrouvés à son domicile

photo khalid ouaya directeur agence urbaine Marrakech

photo sabrina bouzidi epouse

directeur agence urbaine maraakech

زوجة مدير الوكالة الحضرية ومهندس معماري يتابعان في حالة سراح وذلك بتهم مرتبطة بنفس الملف.

 

 

 

 

 

Categories: LIFESTYLE, WORLD

2 Responses so far.

  1. mimouni says:

    غرفة جرائم الأموال بالجنايات الابتدائية باستئنافية مراكش، قد ادانت قبل قليل خالد وية مدير الوكالة الحضرية سابقا بالسجن لعشر سنوات نافذة، بعد متابعته بتهمة الارتشاء، وتوزيع عشر سنوات أخرى على كل من زوجته ومهندس معماري.

    كما تم تغريم مليون درهم لكل واحد منهم
    aujourd’hui 05 fev 2020

  2. okla homa says:

    Un architecte de Rabat, ami du directeur en question , initialement engagé pour le suivi d’un projet immobilier, a été à l’origine de complications survenues subitement et ayant entraîné l’arrêt du chantier. Il aurait ainsi, relate le journal, déposé une plainte auprès de la commune pour absence de «cahier de chantier», document nécessaire à la poursuite des travaux. Etant donné les relations tentaculaires que le directeur de l’Agence a pu tisser dans les rouages des administrations chargées de l’urbanisme, relate le quotidien, la machine s’est vite mise en branle et l’arrêt du chantier a été décrété par les autorités en un temps record.

    C’est à ce moment, poursuit le quotidien, que le directeur de l’Agence urbaine est entré en jeu, offrant ses services pour débloquer la situation moyennant, évidemment, une commission substantielle dépassant les dix millions de dirhams. Et c’est justement ce coup qui a valu la perte du directeur de l’Agence urbaine. Cette affaire est, en effet, à l’origine de la plainte qui a été déposée contre lui et du guet-apens qui lui a été tendu par la BNPJ et qui s’est soldé par son arrestation en flagrant délit de corruption.

Leave a Reply