Les Algériens piétinent faute d’itinéraire ou scénario a adopter.

Après plus de dix mois de manifestation a nettoyer la sphère dirigeante corrompue ils affrontent des élections programmés par la structure du président déchu et finissent avec un tiers seulement de la population  qui a accepté de se rendre aux urnes pour imposer un président propulsé a la tete de la totalité des citoyens Algériens.

La police était brutale face aux manifestants et des locaux de vote ont meme été saccagé en Kabylie

Categories: POLITICS, WORLD

Leave a Reply